Vent Réel
le large à portée de rêve

N’hésitez pas à nous envoyer un message, nous y répondrons rapidement.

+33 6 61 77 55 90
contact@ventreel.fr

En Manche entre Cornouailles et Saint-Malo

Appareillage dès le samedi soir pour ce stage “côte sud anglaise” avec « Noema ». Tout le monde est un peu fatigué mais les conditions météo sont excellentes. Ce serait dommage de ne pas en profiter. Alignement du phare de la Balue par le phare des bas-Sablons. Juste deux feux fixes verts à suivre et nous sortons au crépuscule par « la grande porte »…

Nous sommes 6 à bord et organisons  des quarts de 2 heures 30 en binôme, cela laisse du temps pour se reposer ensuite. J’ai rarement fait une traversée aussi paisible !! Mer calme et force 2 à 3 de NE.

traversée de la Manche

Le dimanche soir, nous apercevons la lueur du phare du cap Lizard. Le vent mollissant, nous Lofons un peu pour essayer de  finir à la voile en s’appuyant au moteur. Ca ne colle pas pour l’ouverture de l’écluse du port de Penzance car notre vitesse diminue au fur à mesure que nous nous approchons de la côte. Nous décidons de mouiller à Porth Mellin, juste à 3 milles dans l’ouest de Lizard. En jetant l’ancre a minuit, nous pouvons encore profiter d’une bonne nuit de sommeil. Porth Mellin, ressemble à l’Irlande, un îlot ferme la baie au sud et de petites falaises bordent une vallée qui descend dans un tout petit port. Quelques maisons sont posées là. Au-dessus  trône un grand hôtel tout blanc.

Nous rallions le lendemain Falmouth, après un essai non concluant sous spi, par vent faible nous passons le cap Lizard avec l’aide du courant. La journée s’achève par un Fish and chips. Nous repartons par vent d’ouest vers Salcombe, où nous avons rendez-vous avec l’équipage de « Ti Malo ». Journée sous spi accompagnée des Dauphins. Nous sommes heureux de trouver de la place au ponton, mais nous sommes priés par le capitaine du port de passer la nuit sur un coffre. C’est la règle en saison – 15 jours avant cela n’avait pourtant posé aucun problème.

Le lendemain nous retraversons la Manche. 70 milles « seulement»  jusqu’à Guernesey. Le 9 mai, c’est « Libération Day », nous sommes aux premières loges pour le feu d’artifice.

mouillage à Discard bay

Le jeudi,  débarquement à Sercq dans l’anse de Discart. C’est assez étonnant de rencontrer si peu de plaisanciers par ce grand soleil. Un vent de Suet F 6 est prévu dans la nuit. Mieux vaut passer la nuit à Saint-Hélier, la dernière journée sera moins pénible s’il ne reste plus que 45 milles à faire au prés.

Le  vendredi nous sortons la trinquette et un ris. Départ à 11 heure en passant à l’étale de basse mer par l’ouest des Minquiers .  Un seul virement dans le nord-ouest du cap Fréhel et Noema déboule a 9 nœuds sur le grand jardin. Nous passons le sas de 17 H. La boucle est bouclée !!

400 milles tout rond  et un peu plus de temps pour profiter des escales. Une expérience à refaire !!

Sur le Blog