Vent Réel
le large à portée de rêve

N’hésitez pas à nous envoyer un message, nous y répondrons rapidement.

+33 6 61 77 55 90
contact@ventreel.fr

Questions fréquentes

Les questions relatives aux stages, à la location de voiliers et à la mer en général…

En plaisance la réglementation autorise la pêche pour la consommation du bord. C’est donc une activité pratiquée avec plaisir à bord de nos voiliers.
Bien souvent, pour peu qu’on aille à moins de 5 noeuds, c’est la pêche à la traine qui est prisée. Mais si vous possédez une canne ou du matériel de pêche spécifique vous pourrez vous en donner à cœur joie. Daurades, lieu jaunes, sont régulièrement sortis des eaux lors d’un mouillage forain.

Les appareils éléctroniques d’aide à la navigation, comme le radar par exemple, ne dispensent pas d’une veille visuelle. En navigation de nuit les quarts sont indispensables. Mais il est à noter que ces veilles, qui peuvent rebuter certains, sont des moments privilégiés d’observation et se révèlent souvent des instants magiques. (un quart dure entre 2 h et 4h).

Dés l’arrivée à bord, chaque participant verse en espèce une contribution financière dans la cagnotte du bord. Cette « caisse de bord » permet des régler les courses, les frais des nuits dans les ports, et le carburant consommé ( si l’absence de vent oblige l’usage du moteur) environ 20€. par jour.

La mer, c’est un véritable “art de vivre “ permettant de passer des moments intenses autour d’un projet commun.  En quelques heures vous formerez un équipage complémentaire et solidaire. un voilier de croisière permet de vivre en autonomie totale pendant plusieurs jours.
A bord, vous partagerez des moments conviviaux : cuisiner en mer est souvent réservé aux plus aguerris, mais le soir,  le carré deviendra un lieu d’échange chaleureux autour d’un bon repas  (et pourquoi pas avec les poissons péchés à la traîne !). Une participation active à la vie collective est nécessaire, elle se met en place rapidement entre adultes responsables. Chacun contribue à amélioré la vie du bord du mieux qu’il le peut (préparation des repas, rangement du bateau…)
Chaque soir vous vous arrêtez dans des ports ou au mouillage et prendrez le temps d’apprécier vos soirées à bord du voilier ou exceptionnellement au restaurant. Les nuits se passent à bord du voilier au port ou au mouillage s’il n’est pas trop rouleur.
L’itinéraire s’élabore au cours de la semaine dans les limites de la zone de navigation concernée (stage découverte île anglo-normandes, stage traversée de la Manche, etc.) autour d’une carte marine et selon l’évolution météo. Pendant les navigations l’équipage assure la bonne marche du navire : réglages de voile, veille,  “quart“ de barre.
Débarquer pour visiter  fait aussi parti du plaisir de la semaine. Ainsi l’alternance des navigations et  des pauses récupératrices rythmera votre semaine de croisière .

Apprentissage du vocabulaire marin, des nœuds, des différents postes à tenir en navigation. Agir en sécurité, Barrer, changer les voiles d’avant, se servir des winchs, du “piano”, faire des arrivées au port, utiliser le moteur, lire les cartes marines, prendre la météo au port, faire des calculs de marée, tenir compte des courants, etc.… autant de points qui peuvent être abordés au cours d’un stage de croisière suivant les conditions de mer rencontrées.

Votre téléphone portable est susceptible de fonctionner à quelques milles des côtes (15 kms en moyenne). Au delà, les moyens communications du bord sont réservés à la navigation et à la sécurité. Dans les îles anglo-normandes, les portables sont quasiment toujours rattachés à un émetteur anglais (Jersey Télécom,etc.).

Il n’est pas nécessaire d’effectuer de grands investissements en équipement personnel avant votre première sortie en voilier. Si vous nous prévenez suffisamment à l’avance, Vent Réel peut vous fournir pantalon de ciré et/ou une veste de quart et bottes. Les gilets de sécurité et des harnais sont mis à votre disposition. Par contre, n’oubliez pas vos lunettes de soleil et votre crème solaire.

Voir une liste d’équipement

Il existe différents moyens pour ce prémunir de ces symptômes, avec plus ou moins d’efficacité… Cela va du bracelet avec point d’acupuncture, au médicament “Mer Calme” ou patch “scopoderm ” que l’on trouve en pharmacie . Le Stugeron a l’air aussi de bien fonctionner tout comme les chants de marins…Le stress, la fatigue sont aussi des facteurs aggravants, l’influence de l’équipage a aussi une importance.

Pour un néophyte, difficile d’imaginer que l’on puisse dormir a  6 sur un voilier de dix mètres. ( 9 sur le First 53). Pourtant, il faudra bien apporter son sac de couchage pour passer la nuit à bord.

-Sur “Ti Malo”, il y a une couchette double a l’avant , une double à l’arrière et une double dans le carré. mais la plupart du temps, nous utilisons les 2 couchettes simples du carré.

-Sur “Noema”, il y a 4 couchettes doubles et la possibilité de dormirdans le carré.

Il est arrivé qu’un équiper ne supportant pas le roulis au mouillage, quitte le voilier pour dormir sur la plage..

Il arrive qu’un ronfleur “importune” tout un équipage. Pensez à apporter des boules pour les oreilles si vous avez le sommeil léger.

Sur le Blog